Caen-Normandie
06 10-05-42-06
marietheresemaouchitherapeute@gmail.com

Peur de l’abandon et dépendance affective

Peur de l’abandon et dépendance affective

Comment en sortir ?

Certains parmi nous ont déjà vécu des épreuves terribles, dont l’abandon.

Isolement, agressivité, angoisse, suractivité…

La peur de l’abandon est un mal être qui fait énormément souffrir, il peut laisser des marques aux personnes qui le subissent, et celles-ci perdurent.

Comment guérir et reprendre sa vie en main ? Comment sortir de la peur de l’abandon et de la dépendance affective ?

La personnalité dépendante

L’abandon est une blessure de l’âme, qui est malheureusement très courante. « l’abandon est l’une des causes les plus courantes du mal-être et du mal de vivre ». Au fil du temps, on se dessine un masque pour cacher cette faille. Lorsque l’on le vit, il n’est pas rare de développer une peur viscérale de l’abandon et l’on devient alors une personne dépendante de l’affection des autres. On cherche indubitablement à combler ce mal-être qui trouve généralement ses origines dans l’enfance. Et cette quête d’amour engendre des relations toxiques.

dépendance affective

Peur de l’abandon et personne dépendante de l’affection

La peur de l’abandon se manifeste par la peur d’être rejeté(e) dans toutes ses relations, amicales ou amoureuses. La peur de l’abandon survient le plus souvent sous la forme d’une angoisse envahissante lors d’une séparation, d’un départ en voyage ou d’une situation de rupture avec les habitudes quotidiennes. Cette peur et ce mal-être se traduisent alors par des pensées négatives, des questionnements incessants, une peur déraisonnée de perdre l’autre… Si vous vous demandez constamment si l’autre va vous abandonner, ce qu’il fait lorsque vous n’êtes pas avec lui ou si vous interprétez à tort chacun de ses signes, alors vous souffrez aussi de cette peur de l’abandon. Et le problème est qu’à force d’avoir peur de l’abandon, à force de vivre dans l’angoisse de séparation, vous finissez par devenir étouffant pour les personnes de votre entourage qui ne manqueront pas, tôt ou tard, par s’éloigner de vous et même… vous abandonner !

Les personnes dépendantes de l’affection des autres perdent confiance en elle et pensent avoir besoin de l’estime des autres. Elles cherchent à combler ce manque de confiance avec l’amour et la considération des autres, aussi bien avec des personnes bienveillantes que des personnes toxiques. Ainsi, une personne dépendante met la satisfaction de ses besoins entre les mains de ses amis, amours, collègues… Elle est alors totalement dépendante de leurs actions et de leur influence sur la relation. Pour obtenir l’amour de quelqu’un, cette personne serait prête à s’effacer et à changer sa façon d’être. Pourtant, cette stratégie n’est jamais payante. Elle peut même avoir de très mauvaises conséquences.

Quelles conséquences sur la vie de tous les jours ?

La peur de l’abandon ne passe jamais vraiment inaperçue, car elle se traduit par des signes physiques et psychiques bien spécifiques. Par exemple, elle peut être à l’origine de conflits de plus en plus récurrents avec l’autre. Par notre comportement, on peut faire fuir la personne que l’on ne veut surtout pas perdre, ce qui est un véritable problème. La peur de l’abandon émerge lorsque l’on s’attache à quelqu’un. Plus la relation est forte, plus la peur s’installe. S’en suivent alors un cercle vicieux de mauvaises décisions, d’attachements toxiques…

Des blessures et un chaos émotionnel

En définitive, les blessures de l’âme que l’abandon provoque causent un chaos émotionnel dont les conséquences peuvent être terribles. Mais la peur d’abandon peut avoir aussi d’autres conséquences, comme nous mener vers des personnes capables de profiter de notre dépendance affective. Les personnes dépendantes de l’affection des autres ont beaucoup de mal à laisser partir celles qu’elles aiment ou ont aimé. Et cela peut créer des relations toxiques. Lorsqu’une personne profite de ce sentiment pour vous garder auprès d’elle ou vous faire souffrir, vous devez vous en défaire.

Au lieu de provoquer l’amour, le comportement adopté pour plaire aux autres à l’effet inverse et influe de manière négative sur la relation. On ne peut pas être aimé si on ne s’aime pas soi-même. Et on ne peut pas être respecté(e) si on ne respecte pas. Ainsi, une personne en situation de dépendance affective ne parvient pas à être aimée et respectée comme elle le voudrait. Elle perd alors peu à peu confiance en elle et l’estime qu’elle se porte.

se sentir abandonné
blessure abandon

Comment guérir et reprendre sa vie en main ?

Vous devez reprendre les rênes et commencer par changer de comportement. C’est pourquoi il est important de se rendre compte de la situation et d’y remédier au plus vite. De même, les personnes qui ne vous apporte que du négatif doivent sortir de votre vie.

Des conséquences à prendre en compte

S’entourer de personnes toxiques et supporter un mal-être quotidien n’est bon pour personne. Au contraire, cela peut considérablement affecter votre vie, dans tous ses aspects. Les relations toxiques vous font souffrir et vous font perdre confiance en vous. Que ce soit votre vie personnelle ou professionnelle, les relations toxiques vous guident vers de mauvais choix. Vos décisions sont influencées par l’envie de plaire aux autres, mais pas par vos propres envies, motivations ou ambitions.

Vous méritez de trouver un équilibre serein dans votre vie et dans les relations qui vous lient aux autres. C’est indispensable ! Alors, dans un premier temps, il est nécessaire de prendre conscience de votre dépendance affective. Prenez conscience du fait que vos besoins ne peuvent pas intégralement être couverts par les autres. Mais aussi qu’un jour ou l’autre, vous allez vivre une déception. La vie est faite ainsi !

Un accompagnement thérapeutique

Se libérer de la dépendance affective, des relations toxiques et de la peur d’abandon demande du temps. Mais l’idéal est aussi d’en parler à une personne de confiance. Un(e) thérapeute est toujours à votre écoute, quel que soit le problème. Grâce à la conversation, vous aurez la possibilité de vous libérer de ces démons et blessures de l’âme, petit à petit. De même, le soutien d’une psychopraticienne par exemple, peut vous aider à prendre conscience de ce qui doit changer dans votre comportement et dans vos relations. Il est parfois plus simple d’ouvrir les yeux lorsqu’une personne neutre et extérieure nous accompagne.

Identifier vos besoins

Si vous souffrez d’une peur de l’abandon et d’une dépendance affective, c’est probablement parce que certains de vos besoins ne sont pas comblés. Et que vous cherchez à les nourrir à travers votre rapport aux autres et à ce qu’ils vous apportent. Apprenez à vous écouter et à comprendre ce que vous ressentez. Il s’agit là d’un véritable travail d’introspection à réaliser. Un thérapeute peut vous y aider. De même, il ne faut pas fuir vos souffrances, mais apprendre à les comprendre pour mieux composer avec elles. Le plus souvent, cette dépendance affective génère des besoins accrus en amour, en estime ou en reconnaissance, aussi bien dans votre vie personnelle que votre vie professionnelle. Et ces besoins ont généralement un lien avec votre passé !

Combler vous-même vos besoins !

Sortir de la dépendance affective, c’est apprendre à répondre seul(e) à ses besoins. Et enfin, arrêter d’essayer de les combler par l’amour, l’estime ou la reconnaissance des autres. Durant cette étape, vous allez vous reconnecter à vous-même. C’est ainsi que vous serez en mesure de trouver les ressources nécessaires pour combler vos besoins ! Apprenez à vous aimer, à vous respecter, et à vous écouter. S’aimer, c’est ressentir de la bienveillance envers soi et se sentir bien.

Dépendance affective : les clés pour s’en libérer

Comment se libérer de la dépendance affective et de la peur d’abandon ? Voici les clés pour y parvenir.

1. Accepter votre peur

Les peurs sont naturelles mais il est important de ne pas se laisser contrôler par elles mais de reprendre le contrôle sur sa vie…

Soyez responsable de vous-même afin de surmonter votre peur, personne ne peut vous sauver. L’unique amour qui puisse vous soigner est votre amour propre.

2. Changez votre discours intérieur

Lorsque notre estime de soi est faible, nous avons appris depuis notre enfance à laisser libre cours à ce dialogue intérieur négatif..

En prenant conscience de ce discours intérieur, en l’observant consciemment, vous pouvez réussir à accepter que vous êtes responsable et créateur.

Le changement ne peut venir que de l’intérieur que si vous corrigez vous-même vos pensées négatives. Vous devez modifier cette petite voix intérieur par des pensées positives.

Voici un exemple : Si vous entendez, je ne suis pas capable. Vous devez corriger et remplacer cette pensée par : je suis capable dès aujourd’hui …

3. Faire du ménage dans sa vie

Fuyez les personnes toxiques et mettez un terme à la relation qui vous lie à elles. Si vous savez qu’il est néfaste pour vous de côtoyer cette personne, alors ne lui accorder plus aucune place dans votre vie. Faites le vide dans votre esprit, rangez intégralement votre intérieur, et éliminez tout ce qui peut entraver cette quête de bien-être intérieur. Faites aussi des listes de ce qui vous tracasse au quotidien, de ce que vous aimeriez changer, trouver ou supprimer dans votre vie.

4. Retrouver sa confiance en soi

Votre bien-être doit rester l’une de vos priorités au quotidien. Prenez soin de vous, faites des activités qui vous plaisent, pratiquez la méditation ou le yoga… Faites-vous du bien, tout simplement. Pour sortir de la dépendance affective, vous devez vous apporter amour, attention et écoute. De même, cela vous permettra aussi de retrouver votre confiance en vous. Et la confiance en soi est indispensable pour faire face à la peur de l’abandon. Apprenez à vous aimer pour accepter que d’autres puissent vous aimer sans condition. Au fil du temps, vous n’aurez plus peur que l’on vous laisse ou que quelqu’un vous abandonne.

4. Tenir un journal de bord

Pour se reconnecter à soi et vaincre cette peur de l’abandon, tenir un journal de bord est une bonne solution. Vous pourrez y noter les moments que vous identifiez comme agréables, plaisants… Ainsi que les moments difficiles que vous ne souhaitez plus vivre. N’hésitez pas à écrire à la première personne dans ce journal, afin de mettre des mots sur vos émotions et votre ressenti. De même, vous pouvez également écrire les choses que vous souhaitez dire à certaines personnes dans ce journal. Vous pourrez les exprimer plus facilement par la suite.

Avec Amour,

Marie-Thérèse

 

Une réponse

  1. Coulon-Pillot dit :

    J’ai partagé un premier entretien téléphonique avec Marie-Thèrèse et déja j’ai senti un apaisement dans le coeur, tellement cette femme est humaine, respectueuse, généreuse. on ne se connait pas encore que déja on se sent apaisé par l’amour, la paix , l’écoute qu’elle nous transmet. J’ai hâte et confiance en ses guides et ses qualités pour m’aider à soigner mes blessures.
    Merci pour votre humilité et votre grande générosité, espérant que tout cet amour ouvre nos consciences et pansent nos plaies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé !!!