You are currently viewing La codépendance émotionnelle

La codépendance émotionnelle

Liker, partager et inscrivez-vous à ma chaine pour recevoir les prochaines publications.

Qu'est-ce-que la codépendance ?

La codépendance, c’est une perte d’identité, elle implique de sacrifier ses besoins personnels, ses valeurs pour essayer de répondre aux besoins des autres. Ce qui peut les amener à une perte de l’estime de soi-même, un processus d’autodestruction.

Le codépendante fait référence a une dépendance excessive à l’égard de quelqu’un d’autre, que ce soit dans une relation amoureuse, une amitié ou une famille. C’est de la dépendance à de la dépendance.

Cette personne agit dans une relation, en tant que sauveuse et assume trop de responsabilités pour les besoins de l’autre à ses propres frais.

L’autre personne  ne peut pas fonctionner de manière indépendante. Cela devient un cycle infernal.

Elle a une faible estime de soi, tout comme la personne dépendante.

Cependant, dans son cas, elle essaie de combler son vide ou son déséquilibre en se sentant utile pour l’autre personne qui a besoin d’elle.  Elle se sent responsable du bonheur de l’autre.
Codépendance perte d'identité

Les symptômes de la codépendance comprennent :

  • Blessure d’abandon et de rejet
  • Faible estime de soi 

La codépendance peut provoquer des sentiments de honte et de dévalorisation. Une personne peut croire qu’elle ne mérite pas le bonheur. Si une personne ne s’estime pas, elle peut essayer de faire en sorte que les autres l’estiment. Le sentiment d’ »être nécessaire » peut susciter une gratification interne, même si le bénéficiaire des soins ne montre pas de gratitude.

  • Mauvaises limites

Les personnes codépendantes se sentent souvent responsables du bonheur des autres. Elles peuvent avoir du mal à dire « non » ou à faire passer leurs propres besoins en premier. Elles peuvent cacher leurs véritables pensées et sentiments pour éviter de bouleverser les autres.

  • Un besoin de « sauver » les autres

La personne codépendante peut penser qu’il est de son devoir de protéger ses proches de tout mal. Si un être cher fait quelque chose de mal, elle essaiera probablement de régler la situation à sa place. Un tel comportement peut empêcher l’autre de devenir indépendant ou d’apprendre de ses erreurs. Elle peut également permettre aux abus ou à la dépendance de persister sans être remis en question.

  • Renoncement à soi

Une personne codépendante donne souvent la priorité au bien-être des autres sur le sien. Elle peut nier ses propres besoins de repos, de soutien émotionnel et de soins personnels. Elle peut ressentir de la culpabilité ou de l’anxiété lorsqu’elle affirme ses propres désirs. La personne codépendante peut se sentir mal à l’aise lorsque l’autre lui offre son soutien.

  • Perfectionnisme

La personne codépendante projette souvent une image d’autonomie et de compétence. Il est fréquent que la personne assume plus de responsabilités qu’elle ne peut en assumer. Lorsqu’elle commet une erreur ou reçoit des critiques, elle peut devenir insécure.

  • Problèmes de contrôle 

Une personne codépendante peut lier sa propre valeur personnelle au bien-être des autres. Si un être cher échoue, une personne codépendante peut avoir l’impression d’avoir échoué elle-même. Ses tentatives pour améliorer la vie des autres peuvent se transformer en un comportement contrôlant ou possessif.

Toutes les personnes codépendantes ne présentent pas tous ces symptômes. Mais si une personne présente plusieurs de ces traits, elle peut être codépendante.

La codépendance dans le couple

Les causes de la codépendance

La codépendance prend généralement racine dans l’enfance. Souvent, un enfant grandit dans un foyer où ses émotions sont ignorées ou punies. Cette négligence émotionnelle peut donner à l’enfant une faible estime de soi et de la honte. Il peut croire que ses besoins ne valent pas la peine d’être pris en compte.

Les enfants qui grandissent dans des familles dysfonctionnelles viennent à croire qu’ils ne comptent pas et / ou ils sont la cause des problèmes familiaux.

Les parents ne remplissent pas leur rôle.  Leur dysfonctionnement pourrait être dû à une dépendance, à des diagnostics de santé mentale ou à d’autres préoccupations. L’enfant peut avoir besoin d’effectuer des tâches qui dépassent ses capacités de développement. Par exemple, si un parent est régulièrement trop ivre pour préparer le dîner, un jeune enfant peut apprendre à cuisiner pour que la famille n’ait pas faim.

maltraitance de l'enfant

La codépendance et le manque de limites

Souvent, la frontière entre enfant et adulte devient floue. Si un parent ne remplit pas son rôle, un enfant peut devenir un pseudo-parent pour ses frères et sœurs. Il peut changer les couches d’un frère ou aider une sœur à finir ses devoirs.

Parfois, l’enfant doit s’occuper de son propre parent. Un parent victime de violence domestique peut se tourner vers l’enfant comme confident. Un parent narcissique peut exiger que l’enfant le félicite et le réconforte. 

Comme les enfants ne sont pas complètement adultes, remplir le rôle d’ »adulte » peut leur demander tous leurs efforts. Un enfant peut être tellement concentré sur le fonctionnement de la maison qu’il ignore ses propres besoins. Il peut associer le rôle de soignant à des sentiments de stabilité et de contrôle.

En tant qu’enfant, les comportements codépendants peuvent être nécessaires à la survie. À l’âge adulte, ces comportements ne sont pas aussi adaptatifs. En fait, la codépendance peut empêcher une personne de développer des relations vraiment stables.

souffrance de l'enfant

Voici quelques comportements de familles dysfonctionnelles : 

  • abus physique/ émotionnel ou sexuel
  • la maltraitance
  • le non respect des parents de vos besoins
  • un trouble de la personnalité des parents
  • parents contrôlants
  • critiques et des brimades de la part des parents

…/…

La codépendance peut également se développer en vivant dans un foyer ou une relation abusive. La violence émotionnelle peut faire en sorte que les gens se sentent petits ou sans importance. Les comportements codépendants peuvent se développer comme un moyen de contrer ces sentiments.

Une personne codépendante peut se sentir responsable de la personne abusive. Si un agresseur a un problème de santé mentale non traité, la personne peut essayer de le « guérir » avec des soins. Pourtant, l’amour seul ne suffit pas à traiter un problème de santé mentale. La personne abusive aura besoin de soins professionnels pour commencer à se rétablir.

Certaines personnes dans les ménages codépendants peuvent avoir l’impression de protéger leur famille en gardant leurs problèmes privés. Mais le fait de permettre l’abus d’une partie cause souvent du tort aux autres membres de la famille.

Ne pas signaler les abus sur les enfants peut faire d’une personne un « complice après les faits » et entraîner des conséquences juridiques.

Les familles dysfonctionnelles ont tendance à avoir certaines de ces caractéristiques :

famille dysfonctionnelle

Quelques caractéristiques :

  • Chaotique/ imprévisible
  • Effrayante/dangereuse
  • Émotionnellement et /ou physiquement négligents
  • Manipulation
  • Insultes, humiliation
  • Blâmes
  • Sévérité/abusive
  • Jugement
  • Inattentive à l’enfant
  • Attentes irréalistes pour les enfants (les enfants attendent d’être parfait ou pour faire des choses au-delà de ce qui est de développement)

…/…

Les enfants sont blâmés pour les problèmes ou leur dit qu’il n’y a pas un problème (ce qui est très confus parce que les enfants savent intuitivement quelque chose ne va pas, mais ce sentiment est jamais validé par les adultes).

La meilleure façon pour les enfants à comprendre leurs familles chaotiques est d’écouter les messages négatifs et déformés des adultes et d’assumer « Je suis le problème. »

En conséquence, les enfants apprennent qu’ils sont mauvais, indigne, stupide, incapable, et la cause du dysfonctionnement familial.

Ce système de croyance crée les racines des relations de codépendance adultes.

Quand les parents n'offrent pas un environnement stable à la maison, plusieurs choses peuvent se produire :

maltraitance de l'enfant
  • Vous étiez cendrillon, un gardien.

Votre parent était incapable de remplir le rôle parental, vous avez peut-être pris le rôle parental.

Vous avez pris soin de vos parents ou frères et sœurs, jusqu’à assurer que maman ne dormait pas avec une bouteille d’alcool et une cigarette allumée car elle aurait pu,  brûler la maison.

  • Vous étiez le souffre douleur de la famille

Votre expérience d’enfance était celle d’une famille physiquement et/ou émotionnellement blessé, vous ont abandonné, vous ont menti, voir menacé, et/ou a profité de votre gentillesse. Cela devient une dynamique familière et du coup, adules, vous laissez des amants, amis, membres de la famille continuent de vous faire du mal à l’âge adulte.

  • Vous n’avez pas eu de limites.

Vous n’aviez pas d’endroit pour vous personnellement pour dormir, jouer … (ex : vous dormiez dans la même chambre des parents). Vous pouviez avoir des parents faibles ou trop rigides.

  • Vous étiez toujours coupable

On vous accusait de faire beaucoup de choses que vous n’aviez pas causé.

  • Vous avez vécu de la violence

L’enfance que vous avez vécu a été violente parfois. Vous ne saviez pas à quoi vous attendre des moments. Vous étiez inquiet, vous pleuriez … Vous faisiez de l’insomnie ou des cauchemars, vous vous sentiez seul.

  • Vous vous sentiez toujours indigne.

Vous avez grandi avec le sentiment que l’on ne vous respectez pas en tant qu’enfant de la famille, vous étiez la brebis noire que l’on n’a pas voulu. 

  • Vous avez été trahi

votre père ou votre mère,  vous ont trahi et blesser à plusieurs reprises. Du coup, il est difficile de faire confiance même à votre conjoint ou des amis proches. C’est votre façon de vous protéger pou ne pas être blesser à l’avenir

  • Vous étiez responsable de la famille

Vous étiez responsable à vous occupez de vos frères et soeurs … La survie de votre famille dépendait de vous malgré que vous étiez un enfant et que ce n’était pas votre rôle.

  • Vous étiez dans le contrôle

Lorsque vous vous sentiez dans l’insécurité, vous surcompenser vos sentiments d’impuissance en essayant de contrôler les gens et les situations.

Si vous êtes un codépendant, cela est probablement très familier et peut-être ramener des souvenirs d’enfance.

Soyez compatissant avec Vous-Même, votre enfance vous suit à l'âge adulte

hérapeute énergéticienne caen normandie
amour de soi
Quelque soit, les circonstances, vous pouvez avoir  grandit, en croyant que vos propres besoins ne comptent pas, ou du moins qu’ils peuvent attendre. Par conséquent, vous apprenez à ignorer ce que vous pensez, ressentez et voulez, à la fois pour que les autres soient heureux et pour qu’ils ne vous quittent pas.
 

Vous avez développer des stratégies pour maintenir l’équilibre d’une relation dans lequel elles se trouvent, lequel a tendance à se déséquilibrer au fur et à mesure de la dépendance.

Pour maintenir cet équilibre, les personnes codépendantes se lancent dans l’action sans compter leurs efforts et sans prendre en considération leurs propres besoins.

Toute leur existence est progressivement régie par le comportement de la personne dépendante et concentrée sur l’effort pour sauver la situation, laquelle se détériore au fil du temps.

Les personnes codépendantes peuvent ainsi développer une véritable dépendance affective et relationnelle avec la personne dépendante, ce qui les conduit à avoir une relation de type fusionnel.

Lorsque le bonheur de soi dépend des autres, on cesse d’être qui on est vraiment et on est plus capable d’exprimer son vrai Moi. La codépendance émotionnelle, est synonyme de relation toxique.

C’est pourquoi, il est bon de savoir gérer ce phénomène, là où il se produit car c’est de votre  Mieux-être qui est en jeu.

Vous portez toutes ces dynamiques relationnelles et les problèmes non résolus avec vous dans vos relations adultes. Bien que peu satisfaisant, confus et effrayant, vous les répéter parce qu’ils sont familiers.

Vous ne savez pas vraiment ce qu’est une relation saine et si vous vous sentez digne.

Comme un enfant, vous vous sentez coincé. Vous ne pouvez pas quitter votre famille, vous ne trouvez pas, les moyens, la force pour y faire face.

Vous développez alors, des stratégies pour survivre.

Vous songez à vos traits de codépendance comme adaptatif et une façon compatissante de les regarder. Ils vous ont bien servi quand vous étiez enfant.

Maintenant, vous êtes adulte, vous pouvez voir les racines de votre codépendance plus clairement.

Vos parents ne sont plus en mesure de répondre à vos besoins. Cela ne signifie pas que vous êtes indigne. Vous n’avez plus besoin de vivre votre vie comme un enfant effrayé qui doit prouver sa valeur par toutes les actions. Il est temps de sortir de ce cocon et ÊTRE LIBRE.

Demander de l’aide est la première étape

Avec amour et bienveillance,

Marie-Thérèse

SORTEZ DE LA CODEPENDANCE POUR RETROUVER UNE RELATION SAINE

Marie-Thérèse Thérapeute

Je suis Marie-Thérèse Maouchi, Thérapeute Energéticienne Psychopraticienne, Conférencière, Coach de l’Être. 

Je vous accompagne au travers de mes accompagnements personnalisés car chaque personne EST UNIQUE.

Je vous propose aussi mes formations, conférences, ateliers, groupe de parole et vous apporte les clés et les outils de libération et de guérison.