Caen-Normandie
06 10-05-42-06
marietheresemaouchitherapeute@gmail.com

Mon corps a une Mémoire

Mon corps a une Mémoire

Notre corps ne ment pas. Il dit nos troubles, nos conflits, nos souffrances. Mais celles-ci sont-elles à l’origine de la maladie ? Jusqu’où notre passé peut-il influencer notre santé ? Le point sur les liens complexes entre la mémoire du corps et celle de l’esprit.

La mémoire corporelle c’est quoi ?

Quand nous parlons de mémoire, généralement nous parlons de souvenirs revenus au niveau conscient. Toutefois le corps enregistre, à tout moment, une infinité d’impressions sensorielles et corporelles qui ne sont pas conscientisées et qui agissent sur nous.

Cette mémoire se souvient de toute notre histoire depuis que nous sommes embryon selon les recherches scientifiques. Alors qu’il est presque impossible de se remémorer ce que nous avons vécu avant l’âge de 3 ans,  notre corps lui ne l’oublie jamais et enregistre, à tout moment, une infinité d’impressions sensorielles et corporelles qui ne sont pas conscientisées et qui agissent sur nous. Nous pouvons citer par exemple une recherche effectuée sur un patient qui ressentait fréquemment de la terreur en s’allongeant. Ce patient savait qu’il était né en 1944 à Berlin, et que les sirènes se déclenchaient presque chaque nuit. Mais il n’avait aucun souvenir émotionnel de cela. Par contre, son corps avait gardé en mémoire l’angoisse liée au fait d’être couché et, dès qu’il se retrouvait dans la même position, cela déclenchait en lui un sentiment de terreur.

Pourquoi travailler sur la mémoire corporelle ?

Il est intéressant de travailler sur cette mémoire du corps afin de se libérer de certains souvenirs, de certains maux, source de certains échecs qui se répètent ou de certaines douleurs. Cette mémoire est imprimée dans nos muscles, nos os, notre chair et se réveillent au fil des événements de notre vie. Si nous travaillons la mémoire corporelle nous pouvons accéder à plus de mieux-être. Notre corps tout autant que nos attitudes de vie est le résultat de notre histoire :  » Le corps s’exprime clairement laissant paraître le caractère et la façon d’être d’une personne dans le monde. Il révèle les traumatismes passés et la personnalité actuelle, les sentiments vécus et les sentiments refoulés… Le corps révèle la personne, il est la personne. »
Lorsque nous avons des pensées, des émotions ou des sensations, toute une batterie de manifestations physiologiques les accompagne. Notre corps fabrique des composés chimiques, telles que les hormones. Il déclenche des signaux électromagnétiques, tels que les influx nerveux. Il déplace des fluides, telles que les larmes. D’ailleurs, le fait que l’adrénaline soit appelée l’hormone du stress ou l’ocytocine, l’hormone de l’amour, montre bien cette corrélation entre l’esprit et le corps. Et ce qu’il se passe, c’est que toutes ces réactions naturelles, si elles ne sont pas perturbées, finissent par se réguler. Par contre, si ses émotions et ses états psychiques sont entravés, leur processus se bloque aussi dans le corps. Qui ne s’est pas retrouvé avec une douleur dans la poitrine parce qu’il ne pouvait pas pleurer, avec les épaules tendues en période de stress, ou le ventre noué avant de prendre la parole en public ? Notre corps emmagasine les blocages psychiques non résolus. On dit alors que la névrose est littéralement encapsulée dans le corps et cela crée des « mémoires corporelles »

Parce que notre corps est le creuset de notre existence. Sans lui, rien n’est possible. Notre corps fonctionne 24/24h. Là où l’activité consciente ne représente qu’un mince pourcentage de nos connexions neuronales, notre corps gère toutes les fonctions qui nous maintiennent en vie. Nous pouvons être parfois « absent » au volant de notre voiture, notre présence corporelle nous maintient sur la route. Nous pouvons manger, lire le journal et écouter de la musique en même temps… mais nous ne pouvons faire guère plus de 3 ou 4 activités conscientes à la fois. Notre corps lui, gère à chaque instant des milliers d’informations afin de maintenir notre homéostasie (respiration, rythme cardiaque, température, digestion, posture corporelle… etc). Notre corps est véritablement notre soutien existentiel, ses capacités sont insoupçonnées et nous pouvons y trouver les traces de notre histoire.

Prenons par exemple une personne qui n’a jamais pu affirmer ses désirs fondamentaux parce qu’il a fallu qu’elle soit « gentille ». Elle va développer des tensions musculaires profondes afin de retenir l’expression de sa force et sûrement une mollesse superficielle afin de se rendre malléable. On trouvera alors dans son corps des muscles à la fois hypertendus en profondeur et hypotoniques en superficie. La personne aura beau comprendre son histoire, retrouver son envie d’affirmation, si le chemin réel d’affirmation d’elle même, sain et physiologique, n’est pas rouvert, cette avancée ne sera que partielle.

Pour toutes demandes de libération émotionnelle (peurs, colère, ressentiments, trahison, culpabilité, honte etc….), libérations des mémoires familiales, karmiques, transgénérationnelles….) Contacter : Marie-Thérèse au : 06.10.05.42.06 si occupée, Merci de laisser votre message ou via le formulaire de contact ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer