Caen-Normandie
06 10-05-42-06
marietheresemaouchitherapeute@gmail.com

Rester prisonnier de son passé

Rester prisonnier de son passé

Vous êtres un ÊTRE merveilleux mais vous ne le savez pas encore, retrouvez votre LIBERTÉ.

C’est avec plaisir de vous accompagner avec l’énergie du Coeur.

06.10.05.42.06

ou marietheresemaouchitherapeute@gmail.com

Rester prisonnier de son passé est le plus souvent dû à un ou plusieurs épisodes traumatisants qui ont engendré un problème jamais résolu. Devenir ACTEUR de votre propre vie vous permet de sortir de ce cercle vicieux pour ne plus subir ces souvenirs et apprendre à savourer le présent.

1 – Pourquoi je reste bloqué(e) dans mon passé et n’arrive pas à avancer

Les personnes ayant subi des traumatismes par le passé ont du mal à s’extirper de pensées obsédantes qui leur font revivre les épisodes douloureux qui ont causé leur détresse. Les émotions traumatisantes n’ont pas besoin de déclencheurs pour remonter à la surface, elles sont omniprésentes et resurgissent régulièrement, à cause de votre inconscient qui pense que revivre les événements est la seule solution pour résoudre les problèmes du passé.

Ressasser vous bloque dans un cercle vicieux qui influence négativement toute votre vie, ainsi que vos relations avec les autres. Vous êtes de plus en plus seul et vous continuez inlassablement à gratter votre plaie, empêchant ainsi toute cicatrisation.

En toute logique, il existe une corrélation entre la rumination des mauvais souvenirs et la dépression, et c’est le risque que vous courez. Vous tombez alors dans un schéma de boucle dans laquelle plus rien d’autre n’a d’importance que ce passé qui vous envahit toujours davantage.

2) D’où vient ma souffrance et comment ne plus la vivre ?

La façon dont vous gérez votre douleur est plus importante que la douleur elle-même. Si vous demeurez prisonnier de votre passé, vous restez passif, car vous laissez cette douleur diriger votre vie. Il vous faut redevenir actif pour pouvoir reprendre votre vie en main et dominer certaines émotions.

Vous devez commencer par vous interroger sur votre tendance à ressasser le passé, car vous ne vous rendez peut-être pas compte de la proportion qu’a prise cette mauvaise habitude. Observez bien les gens autour de vous, s’ils montrent des signes d’impatience, dès que vous abordez le sujet de votre passé traumatisant, c’est le signe que vous en faites trop. Les personnes les plus proches oseront peut-être même vous dire que vous vous plaignez trop souvent. Vous ne devez pas le prendre comme une offense, mais plutôt comme un geste positif qui doit vous alerter et vous obliger à sortir de votre impasse.

N’attendez pas d’excuses

Si votre traumatisme a été causé par une ou plusieurs personnes, vous ne devez pas attendre d’excuse. Si vous blâmez votre bourreau et que vous attendez qu’il reconnaisse qu’il a mal agi, vous ne pouvez que rester prisonnier de votre passé.

Les personnes malveillantes sont souvent des pervers narcissiques qui ne considèrent pas la souffrance de l’autre. Tout ce qui les intéresse, c’est eux-mêmes. Si vous arrivez à confronter la personne qui vous a blessé par le passé, vous vous exposez à une déception, car elle risque en effet de minimiser les faits, voire de les nier. Vous ressentirez probablement une immense colère que vous aurez du mal à apaiser. Dans le pire des cas, vous risquez même de culpabiliser, car la personne aura instillé le doute en vous, en affirmant que rien ne s’est passé ou que vous accordez trop d’importance à quelque chose qu’elle considère comme bénin.

Lors de procès médiatisés, on entend souvent des victimes dire qu’elles sont déçues que la personne jugée n’ait pas prononcé d’excuses et qu’elle les ait parfois même narguées lors de la confrontation. Cela signifie qu’elles attendaient ces excuses pour se libérer de leur passé et, comme ce vœu n’a pas été satisfait, elles n’arrivent toujours pas à avancer. Lorsqu’une lourde peine est prononcée, elle permet certes d’atténuer le sentiment de culpabilité, mais l’absence d’excuses reste un problème qui fige les victimes dans le passé.

Même si vos sentiments sont légitimes, vous ne devez pas nourrir indéfiniment vos griefs, car ils alimentent votre douleur. Arrêtez de ruminer et de blâmer les autres pour votre malheur et commencez à vivre votre propre vie, vous la MÉRITEZ.

Acceptez le monde tel qu’il est !

Il se peut que votre traumatisme ne soit pas imputable à une personne, mais à un événement, comme un accident. Nous ne vivons pas dans un monde parfait. La vie est plus douce pour certains que pour d’autres et vous ne devez pas vous comparer. Vous pouvez juger injuste de qui vous arrive, mais vous devez l’accepter, sans jalouser ceux qui ont plus de chance que vous.

Il arrive également que des personnes ayant été très heureuses dans leur passé, se lamentent sur leur présent qui n’est plus aussi réjouissant. Là encore, il faut aller de l’avant et ne pas regretter ce qui n’est plus.

Il vous revient de prendre en main votre destin et d’embrasser le présent. Vous ne pouvez pas changer le passé, mais vous pouvez influencer votre avenir.

3) Assumer son passé pour vivre le présent.

La seule façon d’accepter un nouveau bonheur dans votre vie est de lui faire une place. Si votre cœur est rempli de douleurs et de souffrances, vous ne pouvez pas trouver de place pour la joie et l’enthousiasme.

Donnez-vous le choix de tirer un trait sur le passé

Les choses ne disparaissent pas d’elles-mêmes, il vous revient de prendre la décision de les faire partir. C’est un choix que vous devez faire en toute conscience. Dès que vos pensées s’égarent vers le passé, forcez-vous à penser à autre chose de plus agréable.

Exprimez votre douleur

Il est important d’exprimer votre douleur une bonne fois pour toutes. Vous pouvez par exemple écrire votre histoire, même si vous ne la ferez jamais lire à personne. L’objectif est de consigner sur le papier pour l’évacuer de votre cerveau.

Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez participer à des groupes de parole. Ils peuvent être physiques, mais aussi virtuels et anonymes sur Internet. Vous pouvez aussi envisager de consulter un psychiatre ou un psychothérapeute. Vous n’aurez peut-être besoin que de quelques séances qui vont vous aider à créer un déclic.

4) Je me libère de mon passé pour apprendre à m’aimer et m’accepter tel que je suis !

La vie n’est qu’une succession de choix et vous pouvez faire le choix de vous LIBÉRER de votre passé et de vous ACCEPTER tel que vous êtes.

Ne vous complaisez pas dans la douleur

Faites le choix de vous sentir bien et ne vous complaisez pas dans la douleur. Vous devez ASSUMER la responsabilité de votre propre bonheur, et ne pas mettre ce pouvoir entre les mains d’une autre personne qui vous aurait fait du mal.

Si la douleur du passé est due à une erreur de votre part, vous devez vous PARDONNER. Nul n’est parfait et vous devez ASSUMER vos actions. Ayez de l’empathie pour vous-même. Si la souffrance est due à d’autres, vous devez effacer ces personnes de votre mémoire, elles ne méritent pas votre intérêt.

Concentrez-vous sur le présent et sur la joie

Il est temps de lâcher prise. Évacuez le passé et cessez de le revivre. Cessez de vous raconter cette histoire où le protagoniste – vous – est à jamais la victime. Vous ne pouvez pas effacer le passé, mais vous pouvez améliorer votre présent et miser sur l’avenir.

Plus vous vous concentrez sur le présent, moins vous avez le temps de ressasser votre passé. Apprenez à avoir des pensées positives. Vous allez progressivement créer un cercle vertueux dans lequel les réminiscences du passé vont s’espacer, jusqu’à disparaître.

Ne procrastinez pas

La procrastination consiste à éternellement remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même. Si vous êtes prisonnier de votre passé, vous devez agir sans plus attendre. Plus vous mettez de temps à vous décider, plus vous vous enferrez dans une boucle infernale qui devient chaque jour plus difficile à briser.

Prenez la décision d’agir et ne laissez rien ni personne vous en empêcher. Dès que vous aurez amorcé le bon virage, les liens vont se dénouer et vous allez trouver le bon chemin.

Avec Amour,

Marie-Thérèse

Agissez et reprenez le contrôle de votre Vie. Vous êtres un être merveilleux mais vous ne le savez pas encore.

photo Pxabay

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé !!!