Savoir Gérer ses émotions

Savoir Gérer ses émotions

 

Que faire lorsque les émotions négatives

nous envahissent ?

 

 

Comment gérer ses émotions et ne plus les subir, comment faire pour préserver sa sérénité ou retrouver plus facilement du recul. Cet article donne des pistes sérieuses pour apprendre à gérer ses émotions

Qui n’a pas été le jeu de ses émotions, des émotions qui, soit nous tourmentent, soit nous emportent dans un jeu de réactions parfois destructrices ou autodestructrices.

Qui n’a pas été emporté par une colère avec les conséquences parfois dévastatrices sur ses relation, ou ces angoisses paralysantes qui font douter le plus vaillant d’entre nous, ou cette anxiété qui génère tant de mal être ?

A moins que d’être dans le déni, personne n’est épargné à un moment ou un autre de sa vie, si ce n’est pas régulièrement.

Comment faire pour ne plus être la victime de ses émotions négatives ?

Quelle démarche, quel « truc », quelle attitude peut-on appliquer pour ne plus être tourmenté ou emporté ? Comment faire pour gérer ses émotions ?

Un article qui ne laisse rien au hasard pour trouver les bonnes pistes.

 

Maîtriser ou gérer ses émotions

La plupart des gens tentent vainement de contrôler leurs émotions en les refoulant. Cette attitude est bien sûr perdue d’avance et crée davantage de perturbations qu’elle n’apporte de solutions.

Qui n’a pas soudain été envahi par une colère montante contre laquelle rien ne semblait pouvoir s’opposer et se laisser ipso facto emporter dans un flot de réactions plus ou moins violentes, parfois destructrices et presque toujours inappropriées. En effet, quel résultat avons nous obtenu alors ? Si ce n’est le constat d’une désolation dans notre rapport à l’autre ou aux autres.

Une personne nous intimide et nous sentons aussi monter la peur ou l’anxiété, des émotions à nouveau qui nous feront perdre nos moyens. Comment préserver alors notre sérénité et notre calme devant ces situations qui d’ordinaire réveillent de violentes perturbations au sein de notre esprit sans pour autant les bloquer. Comment faire concrètement pour gérer ses émotions sans se laisser emporter ?

Nous avons, en effet, l’habitude de refouler tout ce qui n’est pas en rapport avec l’image que nous nous efforçons de donner de nous-mêmes, seulement c’est sans compter avec la force et la dynamique de notre inconscient qui tôt ou tard, sous une forme ou une autre se manifestera.

Tout nous rappelle quelque chose, même si nous l’avons oublié. Notre rapport au monde n’est pas neutre, et nos réactions sont directement reliées à notre histoire, qui, si nous ne l’avons pas complètement acceptée, se recrée à chaque événement en rapport avec notre vécu personnel.

Notre réaction est directement déterminée par l’appréciation plus ou moins consciente que nous avons des circonstances auxquelles nous sommes confrontées.

Autrement dit, vouloir contrôler une émotion est parfaitement vain, et nous allons voir que pour réellement les maîtriser il faut être surtout capable de se laisser traverser par elle. Cela nécessite une certaine compréhension des mécanismes de l’esprit, mais surtout une totale honnêteté envers soi et un peu de courage.

 

Qu’est-ce qu’une émotion ?

 

Comment contrôler ses peurs

C’est une énergie qui se crée au sein de notre esprit par la conjonction de différentes causes et conditions. Son intensité, sa force et son importance sont en rapport avec le vécu de chacun. Personne, face à des circonstances similaires, ne vivra les mêmes émotions, n’aura le même ressenti.

Nous pouvons aussi être parfaitement maître de nous-mêmes dans certaines circonstances et complètement démunis dans d’autres. Le rapport que nous entretenons avec le monde extérieur est inévitablement teinté par toutes les expériences bonnes ou mauvaises que nous avons vécues. C’est à travers notre histoire que nous nous sommes forgé une certaine idée de la vie, de nous-mêmes, des autres. Parfois, ce sont de véritables « noeuds » plus ou moins serrés qui se sont ainsi créés, et ce sont ces noeuds ou zones sensibles qui réveillent des émotions incontrôlables car derrière se cachent souvent des peurs plus ou moins profondes.

C’est donc en s’attaquant à la racine de la difficulté que l’on pourra se libérer de ses émotions négatives et nous allons voir comment.

Comment rester maître de soi malgré l’émotion ?

Qui n’a pas été le jeu de ses émotions, des émotions qui, soit nous tourmentent, soit nous emportent dans un jeu de réactions parfois destructrices ou autodestructrices.

Qui n’a pas été emporté par une colère avec les conséquences parfois dévastatrices sur ses relation, ou ces angoisses paralysantes qui font douter le plus vaillant d’entre nous, ou cette anxiété qui génère tant de mal être ?

A moins que d’être dans le déni, personne n’est épargné à un moment ou un autre de sa vie, si ce n’est pas régulièrement.

Comment faire pour ne plus être la victime de ses émotions négatives ?

Quelle démarche, quel « truc », quelle attitude peut-on appliquer pour ne plus être tourmenté ou emporté ? Comment faire pour gérer ses émotions ?

Un article qui ne laisse rien au hasard pour trouver les bonnes pistes.

Comment rester maître de soi malgré l’émotion ?

Prenons l’exemple d’une personne qui souhaite parler en public. L’idée première ne lui fait pas forcément peur mais lorsqu’elle se retrouve face à un groupe, elle perd tous ses moyens, n’arrive plus à mettre un mot devant l’autre, ses pensées s’affolent, elle se sent complètement submergée par l’émotion qu’elle n’arrive plus à écarter. Elle tente de toutes ses forces de ne pas se laisser contrôler par l’émotion, malheureusement, plus elle se débat contre cet état d’être, plus elle a de la difficulté à rester calme. C’est au prix d’un effort surhumain qu’elle parvient tant bien que mal à dire ce qu’elle voulait dire. Seulement, le message n’est pas bien passé, ce qu’elle manifeste n’accompagne pas ce qu’elle voulait dire, pourtant elle connait parfaitement le sujet.

Une fois la pression retombée, elle est épuisée, se juge, se critique, pense qu’elle a été mauvaise, bref elle se dévalorise. C’est le genre de situation qui peut entraîner une perte d’estime de soi.

Situation similaire lors d’un un examen, un entretien d’embauche ou face à un examinateur ou bien encore dans une compétition sportive ; le manque de contrôle des émotions nous limite considérablement dans nos possibilités. Pourtant, l’émotion pourrait nous être tellement utile parce qu’elle donne de la vie à nos échanges, colore nos discours, élève notre créativité et notre âme.

 

Mais alors que faire pour gérer ses émotions ?

L’erreur à ne pas commettre est de considérer ses émotions comme des ennemis et ainsi entrer en lutte contres elles. Comme nous l’avons vu, c’est peine perdue.

Il convient plutôt de les considérer comme un cheval fougueux qui ne demande qu’à être apprivoisé pour devenir notre ami. L’émotion est une énergie, et comme toute énergie, pour être constructive et utile, a besoin d’être canalisée. C’est pourquoi nous devons bien faire la distinction entre «  gérer ses émotions » et les contrôler.

Une méthode très utile pour gérer ses émotions

La relaxation auto-concentrative

 

De quoi s’agit-il ?

A la différence de la plupart des techniques de relaxation, la relaxation autoconcentrative ne se limite pas à apporter un état de détente, certes bénéfique ; elle apporte, en plus, une clef indispensable à la maîtrise de soi et de ses capacités personnelles ; la concentration intérieure ou « attention focalisée ».

Comment retrouver la joie de vivre

Les orientaux considèrent la concentration intérieure comme étant la clef de voûte de tout l’édifice du psychisme humain. En effet, elle donne un accès direct à nos ressources subconscientes et inconscientes, un accès que nous n’avons pas en état vigil ordinaire. En effet, notre perception habituelle du monde ne nous donne qu’une vision en surface, au niveau des apparences grossières. Autrement dit, nous ne percevons que la forme et non le fond, la vraie nature de ce que nous voyons.

Le développement de la concentration va en plus nous donner la stabilité et le recul indispensable pour gérer nos émotions. Nous continuerons bien sûr à avoir des émotions, mais nous pourrons acquérir progressivement une saine distance qui nous permettra de nous laisser littéralement traverser par ce flot d’énergie montante sans pour autant en être esclave. Au contraire, en devenant capables de rester tranquilles lorsque l’émotion nous traverse, nous pouvons être en même temps capable de percevoir comment elle se crée au sein de notre esprit.

C’est ainsi que, progressivement, nous parvenons à en réduire l’intensité et à canaliser sa force et son énergie. Naturellement, cela nécessite un certain entraînement qui, par sa régularité, va induire en nous de nouveaux réflexes salutaires.

Que faire lorsque les émotions semblent trop fortes ?

Il peut arriver, chez certaines personnes, que l’émotion prenne une telle intensité qu’elles ont alors le sentiment de ne plus rien contrôler. Dans ce cas, pas de panique, il existe quelques « remèdes » utiles.

 

La respiration

Allongez-vous et respirez profondément et calmement tout en vous laissant traverser par l’émotion. N’essayez pas de la chasser ou de la contrôler, si vous n’intervenez pas, elle va s’arrêter d’elle-même. Quoi qui s’élève à la conscience, laissez-le se manifester et disparaître tout seul. Peu importe que cela soit sombre ou pas, il faut juste laisser la vague vous traverser. Il est possible qu’après coup vous vous sentiez très fatigué, c’est normal puisque le système nerveux a été très sollicité.

Allez marcher

Vous ne parvenez pas à évacuer ? Faites de l’exercice et surtout de la marche. Pourquoi une préférence pour la marche ? Parce qu’elle ne vous excitera pas, vous pouvez marcher, même vite, sans vous laisser emporter par le mouvement, en restant présent à vous-même.

Pratiquez l’autosuggestion

Elle doit être utilisée avec intelligence car il ne s’agit surtout pas de masquer les émotions mais d’établir un dialogue avec soi-même. Imaginez un instant une personne dans la même situation que vous : quel genre de paroles aurait-elle besoin pour traverser cette émotion, que lui diriez-vous ? Faites la même chose avec vous-même. Parlez-vous à vous-même comme vous parleriez à un ami.

Anticipez vos émotions

apprendre la gestion des émotionsDe la même façon que vous vous préparez à une situation à venir, vous pouvez aussi vous préparer à cet « événement mental ». Grâce à la visualisation, vous pouvez voir par avance quelle attitude adopter lorsqu’une émotion se manifestera. C’est bien connu, la meilleure façon de gérer un stress est de l’anticiper ; il en est de même pour une émotion. Alors, au lieu de redouter vos propres émotions affrontez-les !

Utilisez vos expériences passées pour vous libérer

Lorsque vous avez vécu une émotion forte, voire violente, plutôt que d’essayer d’oublier l’événement en question, regardez ce qui s’est réellement passé. Comment êtes-vous entré si facilement dans cette colère, comment la jalousie vous a pris par le bras, comment l’angoisse ou l’anxiété vous ont submergé ? Là aussi, utilisez la visualisation et surtout l’imagerie mentale. Repassez le film de la situation ; si vous avez développé suffisamment votre concentration intérieure, il vous sera plus aisé de regarder cette « scène » avec recul et détachement et de mieux comprendre ce qui vous est arrivé et donc de vous en libérer.

Développer la confiance en soi

La confiance en soi est le pilier sur lequel repose la réussite d’une vie. Quoi que vous vouliez réaliser, vous avez besoin d’une certaine dose de confiance en vous-même. Le manque de confiance en soi est particulièrement pénalisant et il est souvent à l’origine des émotions que nous vivons. En effet, une personne qui en souffre se blessera plus facilement avec une remarque faites à son encontre, elle sera plus volontiers submergée par l’émotion lorsqu’elle sera confrontée à une situation adverse. La confiance en soi est également nécessaire pour garder son sang froid lorsque des émotions violentes nous traversent. Il convient donc d’acquérir confiance en soi et estime de soi.

Se libérer des émotions en allant à la racine

Ce n’est pas l’émotion qui représente un obstacle mais notre incapacité à la maîtriser. Une émotion n’est en soi ni bonne ni mauvaise, c’est ce qu’elle « transporte » avec qu’elle qui crée la souffrance. Elle ne se réveille pas, en effet, par hasard.

Comme nous en avons parlé plus haut, l’émotion trouve sa source dans notre perception plus ou moins consciente de la réalité. Si nous voulons réellement pacifier nos émotions, c’est à la racine de la difficulté que nous devons aller.

Pour cela, nous pouvons au moment même où l’émotion s’élève percevoir le scénario mental auquel elle est rattachée. Mais pour cela, nous avons besoin d’un entraînement préalable qui nous permettra de « rester là » lorsque l’émotion se manifestera à la conscience .

La méditation, la concentration intérieure, la vigilance seront les moyens par lesquels nous nous enracinerons solidement dans l’instant. Cette démarche nous permettra déjà de regarder les circonstances sous d’autres angles en nous apportant une vue détachée de toute projection mentale.

Il importe de garder à l’esprit que la gestion des émotions est une tâche de chaque instant. Le pratiquant averti sait qu’un manque de vigilance peut lui faire perdre les bénéfices de mois d’efforts. Nos tendances, même si nous sommes parvenus à les maîtriser, sont comme les fumeroles d’un vieil incendie prêt à s’embraser à nouveau.

Mais quelle joie et quel bonheur lorsque nous sommes enfin parvenus à « chevaucher » nos émotions car elles peuvent nous transporter vers les plus hauts sommets de notre accomplissement personnel.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé !!!
Partagez5
Tweetez
Enregistrer
5 Partages